Cette idée ne peut etre modifiée que par son auteur ! Pour suggérer une modification, commentez ici.

Problématique

La pollution atmosphérique générée par le trafic routier est proportionnelle au nombre de véhicules lorsque le trafic est fluide et augmente très fortement lors des embouteillages.
Il faudrait à la fois qu'il y ai moins de voitures en circulation de manière générale et aussi que le trafic soit fluide tout le temps.
Or sur les autoroutes on voit beaucoup de voitures de tourismes avec un seul conducteur, sans passager, alors que beaucoup de trajets pourraient être mutualisés.

, ,

Mon idée

Le covoiturage est la solution, mais trop peu de gens s'y mettent faute de mesures incitatives.
Une mesure incitative forte pourrait être une taxe de péage indexée sur le taux d'occupation des véhicules de tourisme (classe 1).
Par exemple, pour une voiture 5 places :
- le conducteur seul, tarif à 100%.
- 1 conducteur +2 passagers, tarif à 70%.
- 1 conducteur + 4 passager, tarif à 50%.

Pour pouvoir mettre cette solution en place il faudrait à la fois :
- être capable de détecter le nombre de passager à bord, pour tout les types de passages (guichet, automate et badge).
- que ça soit financièrement viable pour les sociétés autoroutières.

Une piste pour la détection de passagers : un capteur thermique avec un logiciel de reconnaissance de forme.


Acteurs

Les bureaux d'études pour le prototypage du capteur.
Les société autoroutières, pour le montage financier.
Les associations d'usagers de la route pour la consultations des usagers.
Les politiques pour coordonner le projet.

, , , ,


Les actions

Connectez-vous pour modifier ou ajouter une action !